Flitrer par
16-20 sur 37 résultats
  • Elsa Leone pour sa thèse de doctorat en psychologie sous la direction de Philippe Robert et de Sylvane Faure soutenue en 2012 à l’Université de Nice Sophia-Antipolis
    Problématique principale

    Afin d’offrir une prise en charge adaptée et d’améliorer le soin et la qualité de vie des résidents atteints de troubles cognitifs, il est important de privilégier les approches non médicamenteuses dans le traitement des troubles du comportement pour réduire le recours au psychotropes. 

  • Aurélie Dommes de l'IFSTTAR - Institut Français des Sciences et Technologies des Transports, de l'Aménagement et des Réseaux Versailles (Yvelines)
    Problématique principale

    Alors que les statistiques d’accidentologie montrent que les personnes âgées de plus de 65 ans représentent près de la moitié des piétons tués en France, l’étude de leurs comportements et l’amélioration de leur sécurité fait encore l’objet de peu de travaux dans la littérature. 

  • Docteur Mary Mittelman, psychiatre à l’Université de New York (Etats-Unis)
    Problématique principale

    Mesurer les effets d’un programme de conseil et de soutien psychologique des aidants 

  • Louis Arnault pour son travail de thèse en économie à Paris Dauphine sous la direction de Jérôme Wittwer, soutenue en 2015 : « La prise en charge des personnes âgées dépendantes : analyse microéconométrique de l’aide familiale »
    Problématique principale

    En France, la priorité donnée au maintien à domicile des personnes âgées risque de mettre davantage à contribution les aidants informels pour prendre en charge la perte d’autonomie des séniors. Ce travail s’intéresse au soutien familial apporté aux personnes âgées dépendantes.

  • EHPAD - Résidence de la Weiss, Kaysersberg (Haut-Rhin)
    Problématique principale

    Les difficultés de communication croissantes que rencontrent les résidents nécessitent de nouvelles façons d’entrer en relation.

Retour haut de page