Télécharger la grille AVEC.

Consulter la synthèse des résultats de l'étude.

Lire le communiqué de presse.

 

D’après une enquête menée par la Fondation Médéric Alzheimer en 2015, 23,7 % des résidents d’EHPAD (Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) sont atteints de déficit auditif avec un retentissement sur leur vie quotidienne et 21,7 % présentent des troubles visuels non ou mal compensés. Les déficits visuels et auditifs ont des conséquences sur l’autonomie des personnes, l’augmentation du risque de chute, l’isolement social et l’augmentation du risque de développer des troubles cognitifs. Or, seul un tiers des EHPAD réalise un repérage systématique de ces déficiences sensorielles et seulement 6 % le font à l’aide d’un protocole. La HAS (Haute Autorité de santé)[1] a ainsi publié début 2017 des recommandations pour le repérage systématique des déficiences sensorielles en EHPAD et en résidence-autonomie.

La Fondation Médéric Alzheimer, Optic 2000 et Audio 2000 se sont alors associés pour mener l’étude ESSOR dans le but de développer et de valider une grille d’analyse multisensorielle, adaptée aux populations résidant en établissement d’hébergement. La grille AVEC, conçue par la Société française de réflexion sensori-cognitive (Sofresc), a été testée dans 18 EHPAD et 7 EHPA (Établissements d’hébergement pour personnes âgées) auprès de 422 résidents volontaires, et son contenu a été adapté pour répondre aux besoins des résidents.

Un retour positif des résidents, des familles et des soignants

Parmi les personnes qui ont participé à l’étude ESSOR, près de 75 % sont des femmes, l’âge moyen des volontaires est d’environ 85,8 ans et 84 % d'entre eux ont un GIR entre 1 et 4.

Plus de 50 % des résidents présentent des déficiences de l’audition et 77% des résidents auraient un appareil auditif non adapté à leurs besoins. Pour ce qui concerne la vision, les résidents sont 81 % à porter des lunettes mais 15 % d’entre eux ont des lunettes non adaptées à leur vue.

À l’issue de la phase de repérage, une évaluation a permis de montrer que la grille a été bien comprise et bien reçue par les résidents et leur famille. Les professionnels l’ont estimée très appréhendable avec un temps de renseignement auprès du résident de 20 minutes en moyenne. Chaque domaine de la grille est indépendant et peut être rempli par différents professionnels : médecins coordonnateurs, infirmiers, psychologues, psychomotriciens, masseurs-kinésithérapeutes. Elle s’avère ainsi aisée à intégrer dans les pratiques.

Les professionnels des établissements peuvent télécharger la grille AVEC, qui est mise à leur disposition gratuitement sur le site de la Fondation Médéric Alzheimer et sur le site de l’Observatoire de la santé visuelle et auditive du groupement Optic 2000.

Et maintenant ?

La deuxième étape du projet consistera à apporter des réponses aux troubles repérés. Des parcours coordonnés de professionnels de l’audition et de la vision seront mis en place en lien avec les EHPAD début 2019. Ce second volet permettra par exemple de poser un diagnostic sur les troubles repérés, de déterminer qui doit procéder aux interventions sur le matériel (changement des piles des appareils auditifs, réglage des lunettes...).

 

[1] L’Anesm (Agence nationale de l’évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux) a été intégrée à la HAS le 1er avril 2018.

Retour haut de page