Un Français sur deux (contre 62% en 2000) pense que l’état de santé de la population s’est amélioré. Les Français font moins confiance à leur médecin (moins cinq points en cinq ans). Ils pensent que les comportements quotidiens (ne pas fumer, ne pas boire, surveiller son alimentation) sont plus importants que le suivi médical pour rester en bonne santé. 86% sont favorables à une limitation des dépenses de santé, 76% sont attachés au principe de solidarité sur lequel est fondée l’assurance maladie. Chiffres tirés de cinq études de la DREES.
AgeVillage.com, 28 février 2006
63 millions d’euros de dépenses supplémentaires et mille créations de postes en gériatrie entre 2005 et 2009 pour l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris. Il manque aujourd’hui 197 aides soignants et 62 infirmières. 450 agents hospitaliers en gériatrie devraient prochainement devenir aide soignants par la filière de validation des acquis de l’expérience. Les Echos, 21 février 2006
110 000 assistants de vie et aides à domicile interviennent auprès des personnes âgées ou dépendantes : 79% recrutés de façon informelle, 21% ayant bénéficié d’une formation professionnelle au cours de l’année 2003. 
Les Echos, 21 février 2006
58,4% des bénéficiaires de l’APA sont atteints d’un déficit cognitif, notamment en institution (81,4%). 61,6% des coûts de l’APA sont destinés à cette population, ce qui représente une dépense totale de 2 821 millions d’euros.
Neurologie Psychiatrie Gériatrie, février 2006
L’APA a fait passer la proportion de personnes qui se font aider par un professionnel de 65 à 93%. En cas d’aide mixte (avec les proches), l’intervention des professionnels se concentre sur le ménage et la vaisselle (87%), la toilette (69%) et l’habillage (56%). L’intervention de l’entourage porte sur les courses (85%), la gestion du budget et les démarches administratives (75%), la préparation des repas (57%), la surveillance de la santé (48%) et les sorties (37%). 75% des bénéficiaires restent aidés par leurs proches, avec un investissement horaire en moyenne deux fois supérieur à celui des intervenants professionnels.
Actualités sociales hebdomadaires, 10 février 2006 ; AGIRC-ARRCO, extraits de documentation, 1er au 15 février 2006
6 826 places en hospitalisation à domicile (HAD) sont actuellement autorisées, alors que Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de la Santé, avait fixé un objectif de 8 000 places pour la fin de 2005. Mais près de 900 places ont été créées en 2005.Santé Social, février 2006
1 454 Centres de santé en France, dont 357 Centres de santé polyvalents. Quarante sont gérés par la Croix Rouge française, qui vient de fermer neuf établissements, dont trois en Seine-Saint-Denis. Santé Social, février 2006
57% des gens consultant le site Aloïs s’estiment bien informés sur la maladie. Huit sur dix la trouvent « inquiétante ». Une majorité des participants connaît les structures d’aide au maintien à domicile, particulièrement les SSIAD, mais seulement une minorité les Centres locaux d’information et de coordination (CLIC). Senioractu.com, 13 février 2006
500 millions d’euros de chiffre d’affaires, 11 000 lits, 125 établissements.
Le groupe SUREN d’établissements privés à but lucratif hébergeant des personnes âgées, qui a lancé une OPA amicale sur MEDIDEP, devient le numéro un du secteur, devant ORPEA (305 millions de CA ; a racheté 17 établissements en 2005), MEDICA France (270 millions de CA, 7 200 lits, 76 établissements), DOMUSVI (210 millions de CA, 61 établissements) et GDP VENDOME (180 millions de CA, 79 établissements). Décideurs en gérontologie, janvier-février 2006

Retour haut de page