260 000 : c’est le nombre de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer...

260 000 : c’est le nombre de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée qui feraient aujourd’hui l’objet d’une mesure de protection judiciaire, selon deux enquêtes nationales réalisées par la Fondation Médéric Alzheimer auprès de 182 juges des tutelles et de 546 délégués mandataires judiciaires à la protection des majeurs. Ces mesures sont très majoritairement des tutelles aux biens et à la personne, souvent assorties d’un retrait du droit de vote. Il n’est pas rare que la mesure soit mise en place sans que la personne ne soit entendue par le juge, et que les professionnels qui accompagnement la personne au quotidien soient absents de la procédure d’instruction. En équivalent temps plein, un juge a en charge, en moyenne, 3 585 mesures, et les délégués mandataires exercent en moyenne 53 mesures.

Castel-Tallet ME, Coquelet A et Gzil F.  Protection juridique des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Gérontologie et société 2017 ; 40(3) : 77-91. Octobre 2017. www.cairn.info/revue-gerontologie-et-societe-2017-3-page-77.htm.

5 500 : c’est le nombre d’aidants formés gratuitement chaque année...

5 500 : c’est le nombre d’aidants formés gratuitement chaque année par France Alzheimer et maladies apparentées pour permettre de mieux accompagner leur proche malade.

www.francealzheimer.org, 21 septembre 2017.

76% : c’est la proportion d’aidants se déclarant d’accord pour aider leur parent régulièrement

76% : c’est la proportion d’aidants se déclarant d’accord pour aider leur parent régulièrement, selon le 2è baromètre de la Fondation Médéric Alzheimer, réalisé auprès d’un échantillon représentatif de 1 740 aidants. 65% se sentent dans l’obligation d’aider leur parent. 71% sont prêts à participer au financement d’une aide professionnelle à domicile. 70% s’impliqueraient le plus possible pour éviter qu’il/elle aille en maison de retraite. Mais leur investissement a de limites : seulement 37% se déclarent prêts à héberger leur parent, et seulement 35% à faire évoluer leur vie professionnelle pour l’aider.

28.8 millions : c’est le nombre d’années de vie sans incapacité perdues en raison de la démence dans le monde en 2016

28.8 millions : c’est le nombre d’années de vie sans incapacité perdues en raison de la démence dans le monde en 2016 ; ce nombre a doublé depuis 1990 en raison de l’allongement de la durée de vie, selon l’étude Global Burden of Diseases, Injuries, and Risk Factors Study, coordonnée par le Pr Simon Hay, de l’Institut des mesures et évaluations en santé à Seattle (Etats-Unis). Ces travaux, portant sur 333 maladies dans 195 pays, sont financés par la Fondation Bill et Melinda Gates, et permettent de savoir comment évolue la santé globale dans le monde.

GBD 2016 DALYs and HALE Collaborators. Global, regional, and national disability-adjusted life-years (DALYs) for 333 diseases and injuries and healthy life expectancy (HALE) for 195 countries and territories, 1990–2016: a systematic analysis for the Global Burden of Disease Study 2016. Lancet 2017; 390: 1260–1344. 85 p.

http://thelancet.com/pdfs/journals/lancet/PIIS0140-6736(17)32130-X.pdf (texte intégral)

73.4 ans chez les femmes et 69.9 ans chez les hommes en 2016

73.4 ans chez les femmes et 69.9 ans chez les hommes en 2016 : c’est l’espérance de vie en bonne santé en France. En d’autres termes, c’est à partir de cet âge que des problèmes de santé commencent à avoir un impact important (incapacités).

GBD 2016 DALYs and HALE Collaborators. Global, regional, and national disability-adjusted life-years (DALYs) for 333 diseases and injuries and healthy life expectancy (HALE) for 195 countries and territories, 1990–2016: a systematic analysis for the Global Burden of Disease Study 2016. Lancet 2017; 390: 1260–1344. 85 p.

http://thelancet.com/pdfs/journals/lancet/PIIS0140-6736(17)32130-X.pdf (texte intégral).

Retour haut de page