Ce que l’on sait déjà

Sensibles, rapides et réactifs, les écrans tactiles sont partout dans notre quotidien. Les jeunes et les personnes âgées préfèrent utiliser l’écran tactile au clavier physique.

Les tablettes sont de plus en plus présentes dans l’accompagnement des personnes âgées présentant des troubles neurocognitifs. L’utilisation de la tablette favorise leur intégration cognitive, émotionnelle et sociale. Mais nous manquons encore d’informations et de précisions sur comment les personnes apprennent à s’en servir et s’en servent.

Objectifs

  1. Analyser l’évolution des compétences à utiliser une tablette.
  2. Comparer les effets d’un apprentissage individuel à ceux d’un apprentissage collectif sur la satisfaction à utiliser une tablette.
  3. Recueillir l’intérêt à utiliser une tablette et son appréciation générale.
  4. Observer et analyser les attitudes spontanées vis-à-vis des tablettes mises à disposition avant, pendant et après l’apprentissage selon que la tablette soit active ou en veille.
  5. Évaluer le lien entre l’utilisation des tablettes, le fonctionnement cognitif et l’autonomie fonctionnelle.

Mise en place

27 participants (21 femmes et 6 hommes) d’âge moyen de 83 ans provenant de deux accueils de jours et répartis dans cinq groupes.
  • Trois groupes en apprentissage individuel (une tablette pour une personne
  • Deux groupes en apprentissage collectif (une tablette pour deux personnes)
Huit séances de 30 minutes
  • Apprentissage des principes de base (allumer, verrouiller, déverrouiller et éteindre)
  • Découverte d’une fonctionnalité (appareil photo, recherche internet, jeu, etc.)
  • Temps d’utilisation libre
  • Retour d’expérience
Avant et après les huit séances
  • Questionnaire d’appréciation générale de la tablette, questionnaire d’intérêt à utiliser une tablette et observation des attitudes spontanées vis-à-vis des tablettes
A chaque séance
  • Apprentissage individuel : nombre d’étape nécessaire, nombre de tentatives et score de réussite
  • Apprentissage collectif : nombre d’utilisation et score de réussite
  • Après chaque séance : évaluation de l’intérêt, de la facilité, du plaisir, du sentiment de compétence et de l’anxiété

Résultats

L’appréciation générale de la tablette est satisfaisante. L’intérêt potentiel d’utilisation et la facilité d’utilisation sont jugés plutôt moyens avant la sensibilisation. Le mode de présentation de la tablette ne semble pas influencer les comportements vis-à-vis des tablettes.

Pendant les séances
  • L’intérêt et le plaisirs sont jugés plutôt grands.
  • La facilité et la compétence sont jugées moyennes.
  • L’anxiété est quasi-nulle.
  • Une augmentation du score de réussite est à noter lors des premières séances, puis une stagnation.
  • Corrélations positives et significatives entre le score de réussite et le fonctionnement cognitif et l’autonomie fonctionnelle.
Difficultés observées
  • Sensibilité tactile pas toujours optimale.
  • Oublis des étapes nécessaires d’une séance à l’autre.
  • Distraction lors de la navigation sur Internet.
  • Retour en arrière.

Conclusions

Les personnes apprécient les séances mais n’expriment pas vraiment d’intérêt pour un usage au quotidien. L’utilisation ultérieure est envisagée mais souhaitée avec une personne maîtrisant bien la tablette. L’apprentissage des fonctionnalités de base est possible mais semble fragile dans le temps. Des séances plus fréquentes et un relais au domicile peuvent favoriser l’autonomisation et l’auto-efficacité d’usage. Mieux connaître les intérêts de la personne permet d’adapter l’apprentissage et l’utilisation au quotidien.

Partenaires

L’étude, mise en place à l’accueil de jour La Porte Verte et à l’accueil de jour Odilon Lannelongue, a bénéficié du soutien de la Fondation de l’Avenir pour la recherche médicale appliquée.

Retour haut de page