Articles reçus du 01 septembre 2020 au 30 septembre 2020
Numéro 174

Portés par la conviction qu'un autre accompagnement des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer est possible, des gestionnaires médico-sociaux, associations ou bailleurs se lancent dans la création d'habitats inclusifs dédiés. Pour Hélène Jacquemont, présidente de la Fondation Médéric Alzheimer, « la nécessité d’établir un continuum entre le domicile et l’établissement ne fait plus débat en France. De nouveaux modes d’habitat se multiplient, notamment privés : colocations intergénérationnelles, Ages & Vie, familles d’accueil, béguinages, EHPAD « centre de ressources », EHPAD « hors les murs », etc. Ainsi, à la Maisons des sages, à Buc (Yvelines), sont logés un étudiant et huit personnes avec des troubles cognitifs, avec une forte implication des familles, d’un personnel d’accompagnement sans blouse et un réseau de santé. Comme il ne s’agit pas d’un modèle médico-social, les coûts et les normes sont limités et les résidents y vivent comme à la maison, le plus normalement possible dans un modèle familial intergénérationnel ».

Loin d'un modèle institutionnel, ces projets se développent un peu partout en France avec des caractéristiques communes : des maisons de taille réduite, hébergeant un nombre limité de personnes soutenues par des professionnels, et leur permettant de vivre à leur rythme, selon leurs choix et de faire le maximum d'activités par elles-mêmes. Avec une limite toutefois, ils ne peuvent pas accueillir des personnes avec une perte d'autonomie trop importante, notamment motrice.

Fondation Korian pour le bien vieillir. Oui, les aînés sont utiles ! Livre blanc pour valoriser le rôle social et l’utilité des aînés. 96 p/ Septembre 2020. www.fondation-korian.com/sites/fondation/files/documents/livre%20blanc..pdf (texte intégral). Hospimédia, 8 et 18 septembre 2020.

Retour haut de page