Comment changer le regard porté sur les maisons de retraite ?
Comment ouvrir les maisons de retraite sur la cité ?
Comment allier innovations architecturales, fonctionnalité du lieu et bien-être des résidents ?
Comment associer vie collective et espaces privatifs ?

L’édition 2022 du concours d’idées Lieux de vie collectifs & autonomie organisé par la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie, avec la collaboration de la Direction générale des patrimoines du ministère de la Culture et avec le soutien de la Fondation Médéric Alzheimer, a une nouvelle fois invité les étudiants en architecture à imaginer des lieux de vie collectifs innovants pour les personnes âgées.

Avec ce concours, la CNSA anime une réflexion sur l’adaptation de l’habitat des publics fragilisés par l’âge ou le handicap.

Les lauréats ont partagé une récompense de 17 000 € :

  • le lauréat du premier prix a reçu 12 000 € de la CNSA ;
  • le lauréat de la mention spéciale Alzheimer a reçu 5 000 € de la Fondation.

Cette année, la ré-occupation de territoires ruraux ou défavorisés était très présente dans les projets présentés. On sent aussi une préoccupation très humaniste des étudiants, la volonté d’imaginer des lieux qui interagissent avec l’extérieur, le quartier, les familles.

Michel Seban, architecte et président du jury

 

Lauréats du concours d’idées 2022

Premier prix : « Les pierres sauvages, bien vieillir en milieu rural »

Hugo Hardy, Simon Parde et Antoine Roussel, étudiants en architecture à l’École nationale supérieure d’architecture Paris-Belleville, imaginent une maison intergénérationnelle à Chaillevette, petit bourg de Charente-Maritime. Le projet relie les deux parties du centre bourg : l’actuel centre (mairie, école, salle polyvalente, gare) à l’ouest, et le port ostréicole, très touristique, à l’est. Il répond ainsi à la préoccupation de la municipalité de conforter les activités du centre-bourg et de créer un cheminement touristique jusqu’au port.

La composition du bâtiment en unités aux proportions proches de celles des maisons environnantes participe à l’intégration du projet. Et son aspect linéaire s’inscrit pleinement dans l’architecture d’un village ostréicole.

 

Mention spéciale Alzheimer : « AU CŒUR DES VILLAGES »

Grâce au projet « Au cœur des villages », Alexia Wax, étudiante à l’Institut national supérieur d’architecture de Strasbourg et Julie Wax, étudiante à l’école d’ergothérapie de Mulhouse, remportent la mention spéciale Alzheimer dotée de 5 000 euros par la Fondation Médéric Alzheimer. 

Le binôme propose de réhabiliter un ancien corps de ferme dans le village de Gavisse, en Moselle, et de réaménager les abords de la parcelle pour redynamiser le cœur du village. L’ancienne bâtisse de-vient une petite unité de vie de six chambres. Elle accueille également une épicerie, une salle de repas, un salon et des locaux techniques. À côté, la maison médicale occupe les anciens garages et d’anciens locaux de l’exploitation agricole. L’équipe pluridisciplinaire de professionnels consulte à la fois en libéral et dans la petite unité de vie. Les extérieurs sont aménagés en parcours de marche, en espaces de convivialité, de culture et en ferme pédagogique. Les liens avec l’école voisine sont forts grâce à un potager et un verger commun. Pour les deux sœurs, l’objectif de ce projet est de maintenir les interactions intergénérationnelles, l’autonomie, la motivation et l’indépendance des résidents.

Lauréats du concours d’idées 2020

Premier prix : Hé-berge-r, la maison de retraite et son navire-médecin

Hé-berge-r, un projet d’écosystème associant une maison de retraite, un navire-médecin et un établissement scolaire, a été récompensé par le jury du concours d’idées pour la somme de 12 000 €. Imaginé par Camille Ghielmetti et Jacques Veyre de Soras, étudiants de l’École nationale supérieure d’architecture (ENSA) de Paris-Val de Seine, le projet fait de la Loire un biotope propice aux échanges entre personnes âgées, lycéens et médecins.

Connectée par voie fluviale, leur maison de retraite est constituée de deux bâtiments, situés sur les bords de la Loire, à Tours. Elle dispose de 10 chambres d’hébergement temporaire, 10 chambres d’hébergement classique et 13 lits pour les malades d’Alzheimer ainsi que des espaces communs et de soins nécessaires pour accueillir ses résidents au quotidien.

Hé-berge-r, projet lauréat du concours d'idées CNSA lieux de vie collectifs & autonomie 2020

Mention spéciale Alzheimer : La compagnie des arbres

Avec le soutien de la Fondation Médéric Azheimer

Grâce au projet La compagnie des arbres, Léna Chappuis et Pauline Carl remportent la mention spéciale Alzheimer et la somme de 5 000 €. Les deux étudiantes à l’Institut national des sciences appliquées (INSA) de Strasbourg proposent de transformer un terrain vide en parc public accueillant une maison de retraite et sa serre. Ce lieu de vie intègre complètement la nature, qui devient alors thérapeutique.

La compagnie des arbres, mention spéciale Alzheimer

Lauréats des années précédentes

2018

La mention spéciale du concours d’idées CNSA Lieux de vie collectifs & autonomie a été attribuée à Marine Liegeard, Perrine Vemclefs, étudiantes à l’École nationale supérieure d’archi-tecture Paris-Val de Seine et Ludovic Rodriguez, étudiant à l’école d’orthophonie de Marseille, pour leur projet La place du marché. Les étudiants ont imaginé à Lamorlaye (Oise), commune de 9 000 habitants, une place du marché dont l’objectif est de favoriser l’émergence d’une vie hétéroclite au cœur de la ville. Au centre, l’EHPAD, ouvert sur la place publique encourage, par une approche inclusive, la mixité et les échanges intergénérationnels pour créer une nouvelle dynamique urbaine.

2012

Le Prix CNSA mention spéciale Alzheimer 2012 a été remis à l’EHPAD Résidence La Vallée du Don dans le canton de Guéméné-Penfao (Loire-Atlantique) pour la création de la Maisonnée, lieu de vie destiné aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Ainsi, depuis 2011, la Maisonnée de vie de la Résidence de la Vallée du Don prolonge le rez-de-chaussée d’une des ailes de l’EHPAD. L’extension assure une continuité de l’intime vers la vie sociale, tandis que les nouveaux espaces de vie commune de la Maisonnée (cuisine thérapeutique, salle à manger, coin détente autour du feu, bibliothèque) prennent place autour d’un patio paysager.

2011

Le Prix CNSA mention spéciale Alzheimer de 10 000 € a été attribué à l’établissement Les Godenettes, géré par le centre intercommunal de gérontologie. Au coeur de la petite ville de Trith-Saint-Léger (Nord), l’Ehpad Les Godenettes accueille 65 personnes âgées des 16 communes environnantes. Grâce à une inscription précoce dans la politique d’aménagement de la ville, l’établissement et ses résidents bénéficient d’une véritable ouverture sur la cité.

2010

Le Prix CNSA mention spéciale Alzheimer de 10 000 €  a été attribué à l’EHPAD Le Réjal (Lozère). L’Espérou, l’unité Alzheimer de l’EHPAD Le Réjal (Lozère), a été conçue lors de la restructuration de l’établissement. La transformation des anciens locaux a permis de créer une unité protégée des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de troubles apparentés. Située au rez-de-chaussée, elle est volontairement placée au plus près du hall d’entrée. Elle se veut surtout l’inverse d’un lieu d’exclusion : sa situation au coeur de l’établissement et son ouverture sur un jardin, qui peut donner accès à l’extérieur, en témoignent.

2008

Le prix spécial Alzheimer, d’un montant de 5 000 €, a récompensé l’EHPAD du centre hospitalier Saint-Morand situé à Altkirch (Haut-Rhin) et son unité spécialisée réservée aux personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer, pour la qualité de sa réflexion sur les attentes et les besoins des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer et sa réponse architecturale originale.

Retour haut de page