L’édition 2022 du concours d’idées Lieux de vie collectifs & autonomie organisé par la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie, avec la collaboration de la Direction générale des patrimoines du ministère de la Culture et avec le soutien de la Fondation Médéric Alzheimer, invitait une nouvelle fois les étudiants en architecture à imaginer des lieux de vie collectifs innovants pour les personnes âgées. Avec ce concours, la CNSA anime une réflexion sur l’adaptation de l’habitat des publics fragilisés par l’âge ou le handicap. 


Le jury a récompensé deux projets pensés autour d’une thématique commune : le territoire et la ruralité. L’architecte Michel Seban, président du jury précise : 

Cette année, la ré-occupation de territoires ruraux ou défavorisés était très présente dans les projets présentés. On sent aussi une préoccupation très humaniste des étudiants, la volonté d’imaginer des lieux qui interagissent avec l’extérieur, le quartier, les familles.

Premier prix :
« Les pierres sauvages, bien vieillir en milieu rural »


Hugo Hardy, Simon Parde et Antoine Roussel, étudiants en architecture à l’École nationale supérieure d’architecture Paris-Belleville, imaginent une maison intergénérationnelle à Chaillevette, petit bourg de Charente-Maritime. Le projet relie les deux parties du centre bourg : l’actuel centre (mairie, école, salle polyvalente, gare) à l’ouest, et le port ostréicole, très touristique, à l’est. Il répond ainsi à la préoccupation de la municipalité de conforter les activités du centre-bourg et de créer un cheminement touristique jusqu’au port.

La composition du bâtiment en unités aux proportions proches de celles des maisons environnantes participe à l’intégration du projet. Et son aspect linéaire s’inscrit pleinement dans l’architecture d’un village ostréicole. 


Le projet est constitué de trois éléments majeurs. Un premier bâtiment de hauteur modérée, face à la rue, héberge un pôle médical, une pharmacie, un salon de coiffure, des chambres d’accueil temporaire et assure l’accueil des résidents. Un deuxième bâtiment propose des salles communes ou d’activité, ouvertes sur le marais ou sur un jardin intérieur. Le troisième bâtiment abrite les différents logements intergénérationnels qui recevront des familles, des personnes âgées en perte d’autonomie et des personnes en situation de handicap. Systématiquement, un espace commun permet d’assurer l’échange entre voisins.


La dimension environnementale du projet est assurée par l’emploi de matériaux locaux et durables (pierre issue des carrières de Thénac et de Saintonge, bois issu de la forêt de La Coubre) et à la mitoyenneté des logements garants de l’efficacité énergétique.
Le jury a apprécié la collaboration de divers acteurs (municipalité, intercommunalité, région, association…) engagée grâce aux candidats autour de ce projet. Il a attribué le premier prix à l’équipe qui remporte ainsi 12 000 € de la part de la CNSA.


Mention spéciale Alzheimer : « AU CŒUR DES VILLAGES »

Avec le soutien de la Fondation Médéric Azheimer

Grâce au projet « Au cœur des villages », Alexia Wax, étudiante à l’Institut national supérieur d’architecture de Strasbourg et Julie Wax, étudiante à l’école d’ergothérapie de Mulhouse, remportent la mention spéciale Alzheimer dotée de 5 000 euros par la Fondation Médéric Alzheimer. 


Le binôme propose de réhabiliter un ancien corps de ferme dans le village de Gavisse, en Moselle, et de réaménager les abords de la parcelle pour redynamiser le cœur du village. L’ancienne bâtisse de-vient une petite unité de vie de six chambres. Elle accueille également une épicerie, une salle de repas, un salon et des locaux techniques. À côté, la maison médicale occupe les anciens garages et d’anciens locaux de l’exploitation agricole. L’équipe pluridisciplinaire de professionnels consulte à la fois en libéral et dans la petite unité de vie. Les extérieurs sont aménagés en parcours de marche, en espaces de convivialité, de culture et en ferme pédagogique. Les liens avec l’école voisine sont forts grâce à un potager et un verger commun. Pour les deux sœurs, l’objectif de ce projet est de maintenir les interactions intergénérationnelles, l’autonomie, la motivation et l’indépendance des résidents.


Le jury a apprécié la simplicité de ce projet, tout en modestie, facilement transposable dans d’autres villages et d’autres situations d’accueil, et conçu pour permettre aux personnes âgées de vieillir dans leur environnement.

 La crise sanitaire liée au Covid-19 a montré les limites des dispositifs d’hébergement pour les personnes vivant avec de troubles cognitifs. Plus que jamais, nous devons innover en matière d’habitat afin que chacun puisse vieillir dignement dans le lieu souhaité, tout en maintenant un lien social. Cet enjeu fondamental est présent dans la majorité des dossiers reçus mais le projet « Au cœur des villages » est allé au-delà en mettant l’inclusion des personnes malades au cœur du projet. 

Christine Tabuenca, directrice générale de la Fondation Médéric Alzheimer

L’édition 2023 du concours d’idées CNSA Lieux de vie collectifs & autonomie sera lancée à l’automne. À cette occasion, les étudiants seront invités à concevoir un lieu de vie collectif pour personnes en situation de handicap.

Retour haut de page