Porteur du projet
Aude Béliard pour sa thèse de doctorat en sociologie sous la direction du Professeur Florence Weber soutenue en 2010 à l’Université Paris Vincennes Saint-Denis : « Des familles bouleversées : aux prises avec le registre diagnostique Alzheimer »
Prix de thèse 2011
Problématique principale

La catégorie de « maladie d’Alzheimer », parait s’être imposée comme une grille de lecture incontournable des troubles de la vieillesse. Comment est-elle reçue et comprise par les familles des personnes concernées ?

Réponse développée par l'équipe

Cette thèse s’appuie sur des monographies de familles (rencontrées par le biais de deux services hospitaliers et d’une maison de retraite), complétées par des observations de consultations, une analyse de comptes rendus médicaux et des entretiens avec des professionnels. Ce matériau ethnographique s’articule avec trois analyses statistiques (sur des enquêtes nationales et locales).

Bénéfice / Impact

Cette thèse approfondit l'étude des déterminants sociaux et familiaux du recours (et du non-recours) aux services proposant des diagnostics précoces de la maladie d'Alzheimer.
Elle permet de mieux comprendre les enjeux familiaux de la réception des diagnostics (appropriation ou non, diffusion ou non des termes médicaux dans les entourages), proposant un autre regard sur les situations le plus souvent qualifiées de "déni" de la maladie.
Elle questionne également la façon dont les fonctionnements familiaux et les appartenances sociales sont pris en compte dans l'élaboration des diagnostics médicaux (notamment à travers l'appréhension du niveau socioculturel des personnes malades).

Retour haut de page