Filtrer
Réinitialiser la recherche
Filtrer

Et si le grand défi des années à venir n’était pas de trouver un traitement pour « soigner » la personne atteinte de la maladie d’Alzheimer mais de s’organiser collectivement pour « vivre avec » ?

De tâtonnements en tentatives inabouties, les différents essais thérapeutiques se suivent et se ressemblent : aucun traitement ne permet aujourd’hui de guérir la maladie ni même de la prévenir. « Pendant trop longtemps, l’histoire des médicaments pour la maladie d’Alzheimer n’a été qu’une succession d’échecs », va même jusqu’à estimer Howard Fillit, de la Fondation américaine Alzheimer’s Drug Discovery, qui finance des recherches pré-cliniques. Du côté des traitements modifiant le cours de la maladie, les preuves d’efficacité sont encore insuffisantes, si bien que « l’objectif curatif n’est plus recherché » : il ne s’agit plus aujourd’hui d’empêcher le déclin cognitif mais de le ralentir et différer l’entrée en dépendance (alzheimersnewstoday.com, 26 octobre 2017).

Retrouvez le dernier numéro
Retour haut de page