Porteur du projet
Association APALIB, Mulhouse (Haut-Rhin)
Appel à projets « Besoins des personnes âgées de 65 ans et plus, vulnérables ou en perte d’autonomie et vivant à domicile », 2015
Problématique principale

Afin de lutter contre l’isolement des personnes âgées et la perte d’autonomie et face aux besoins croissant non pourvu d’accompagnement dans le suivi administratif, l’association APALIB a mis en place une assistance administrative et financière à domicile.

Réponse développée par l'équipe

L’association APALIB a créé un service dédié à l’accompagnement administratif afin de venir en aide de manière régulière ou ponctuelle à des personnes de 65 ans et plus ayant besoin d’une aide administrative, sur les secteurs de Colmar et Mulhouse. Cette mission est assurée par une équipe de bénévoles, encadrés, formés et accompagnés par des salariés de l’association APALIB. Une définition large de l’aide administrative a été retenue pour ce projet : au-delà de l’aide permettant aux personnes de faire valoir leurs droits et de rester bénéficiaires des dispositifs et des prestations auxquels elles ont droit, il s’agit aussi de l’aide concernant des courriers, des tris à opérer, une information à trouver. L’aide proposée consiste ainsi à :

- Lire ou rédiger un courrier

- Aider à la compréhension d’un courrier

- Trier, classer les documents

- Remplir un formulaire simple d’accès aux droits

- Conseiller ou diriger vers un professionnel si la demande est trop complexe

- Trouver une information et renseigner.
 

Bénéfice / Impact

Bénéfice / impact     Depuis le lancement du projet, les 34 bénévoles ont accompagné 73 personnes et ont effectué 269 interventions. 
Cette initiative a permis d’apporter une réelle aide aux personnes âgées isolées n’étant plus en mesure de bénéficier des aides du CLIC ou du CCAS (notamment parce qu’elles ne peuvent plus se déplacer). Ce projet contribue également à lutter contre la solitude et l’isolement des personnes âgées et peut être une « porte d’entrée » auprès des personnes les plus isolées, les bénévoles ayant un rôle de « sentinelle sociale ».
 

Retour haut de page