Mark Bowden / Shutterstock

Si le rôle des aidants familiaux est souvent perçu comme essentiel dans le contexte du domicile, la place des proches n’est pas toujours considérée avec la même importance en Ehpad. Or, l’entrée en établissement peut fragiliser les liens familiaux et rendre plus difficile la poursuite d’une histoire familiale commune, notamment avec les plus jeunes générations. L’implication des familles, aux côtés de leur parent et dans la vie de la structure, est une des garanties d’un accompagnement de qualité.

C’est pourquoi, après avoir pendant quatre ans récompensé des initiatives sur le sujet et rédigé une brochure faisant le bilan de ces initiatives, la Fondation Médéric Alzheimer et l’association France Alzheimer et maladies apparentées ont lancé en avril 2019 l’appel à projets :

Rôle et place des familles en EHPAD

En faisant le choix d’organiser un appel à projets, les deux partenaires ont souhaité renforcer le dialogue avec les acteurs de terrain pour mieux les accompagner dans la conception et la mise en œuvre de leurs projets.

L’appel à projets

  • 113 candidatures reçues
  • 12 dossiers retenus par le jury

Le jury

Le jury était composé de représentants des deux partenaires, d’experts, d’anciens lauréats et de proches aidants.

  • Alain Bérard, directeur adjoint, Fondation Médéric Alzheimer
  • Olivier Coupry, chargé de mission senior, pôle soutien à la recherche et à l’innovation sociale, Fondation Médéric Alzheimer
  • Delphine Dupré-Levêque, personne qualifiée
  • Olof Edström, aidant familial, France Alzheimer 75
  • Pierre Gouabault, directeur de l’EHPAD La Bonne Eure, lauréat 2018
  • Brigitte Huon, vice-présidente, Union France Alzheimer et maladies apparentées
  • Jean-Claude Meignan, président, France Alzheimer 72 (Sarthe)
  • Judith Mollard-Palacios, experte psychologue, France Alzheimer et maladies apparentées
  • Séverine de Sainte-Foy, directrice du Centre Alzheimer Montvaillant, lauréate du premier prix 2017

Les projets soutenus

Résidence des Loriettes, Martigne-Ferchaud (Ille-et-Vilaine) 

Studio des familles

Création d’un studio des familles équipé d’une kitchenette avec une table et quatre chaises, d’une salle de bain, d’un lit médicalisé (deux places de couchage) et du système d’appel-malade afin que les professionnels puissent intervenir, en cas de besoin. Ce lieu devrait permettre aux couples et aussi aux familles de continuer à partager des moments familiaux et intimes : préparation culinaire, partager l’ensemble des repas, vivre des moments intimes. Pour accompagner ce projet, l’ensemble de l’équipe soignante et de la direction seront formés à la prise en compte de la vie affective et sexuelle des personnes âgées et à l’accompagnement de la conjugalité.

• • •

EHPAD Entre Champs et Forêts, Marlhes (Loire)

Les familles, nos partenaires du quotidien

Mise en place d’un atelier « massage bien‐être » à destination des proches aidants et de leurs parents résidents, animé par une intervenante spécialisée. Chaque atelier devrait mobiliser cinq à six résidents, leurs proches aidants (5 à 6) et trois soignants. Suite aux enseignements issus de deux premières séances réalisées en amont du lancement du projet, un temps de préparation des familles sera organisé. Par ailleurs, l’atelier proposera un temps en individuel et en collectif. L’ambition de ce projet est également de permettre aux soignants et aux familles de reproduire cette approche en dehors de l’atelier pour en majorer les effets.

• • •

EHPAD du Centre hospitalier Fanny Ramadier, Saint Chely d’Apcher (Lozère)

Réaménagement participatif du hall d'accueil en agora des familles

L’EHPAD ne comportant pas de lieu qui permette d’accueillir les familles et les espaces disponibles dans les unités n’offrant aucune possibilité d’aménagements sans rénovation générale de l’ensemble, l’établissement a souhaité réaménager son hall d’accueil pour en faire un lieu de rassemblement, d'échanges et de valorisation des activités menées au PASA et à l'accueil de jour.

• • •

EHPAD de Gerbeviller, Gerbeviller (Meurthe-et-Moselle)

Optimisation de l'accueil des familles

Le projet comporte deux d’actions :

  • organiser des journées d'intégration destinées aux familles des nouveaux résidents (visite de l’établissement, repas partagé, temps de discussion) ;
  • améliorer l'esthétique, la fonctionnalité et le confort de son espace famille (lieu d’accueil comportant deux chambres avec une salle de bain chacune, un salon et une petite cuisine). Les choix d’aménagement et d’embellissement se feront dans le cadre d’un groupe de travail. Celui-ci se composera de professionnels et des membres du CVS.

• • •

EHPAD Le Bosquet de la Mandallaz, Sillingy (Haute-Savoie)

Un lieu propice à l'intimité des couples dans l'EHPAD

Pour soutenir et à améliorer la relation de couple, le porteur de projet propose deux actions :

  • l’aménagement d’une « chambre conjugale » (grande pièce facile d’accès, agréable et équipée de deux lits à une place pouvant être réunis ; une salle de bain ; accès à un jardin et à une terrasse depuis l’unité) utilisable à la demande, pour une ou plusieurs nuits, y compris le week-end ;
  • la mise en place d’un lit « cododo » (lit adaptable accolé au lit du résident afin de créer un lit à deux places).

• • •

Résidence Les chênes, Pôle Gériatrique Rennais, Chantepie (Ille-et-Vilaine)

Un jardin partagé au cœur de la Résidence des Chênes

Afin de développer l’attrait et l’accessibilité des espaces extérieurs le porteur du projet souhaite réaliser plusieurs actions :

  • poursuivre les « journées citoyennes » (une première a déjà été réalisée en mai 2019) qui permettent d’assurer l’entretien des espaces extérieurs ;
  • sécuriser un patio ;
  • installer un rucher et réaliser un éco pâturage.

• • •

EHPAD Constant,Groupe asssociatif ACPPA, Lyon (Rhône)

La psychologie positive au service des aidants

L’établissement souhaite mettre en place un programme de soutien pour les aidants familiaux en utilisant un outil « Motivésens » (en sept séances de deux heures) qui est basé sur l’approche de la psychologie positive. Il est co-animé par la psychologue de l’établissement et la psychothérapeute Aidant à l’origine de cet outil. Il s’agit de de proposer une médiation (cartes émotions/comportements/pensées, etc.) pour permettre aux aidants de partager leurs vécus et trouver ensemble des ressources pour faire face aux moments difficiles.

• • •

EHPAD Maepa Camille Claudel, Trignac (Loire-Atlantique)

Douceurs partagées

Il s’agit d’ouvrir un salon de thé ambulant nommé Gourmandises de Camille, ouvert le samedi après-midi avec l’aide d’un bénévole famille-référent. Des pâtisseries seront confectionnées la veille avec les résidents et il est prévu une collaboration avec des apprentis pâtissiers d’un lycée hôtelier de St Nazaire. L’objectif est de proposer une médiation culinaire permettant aux résidents d’avoir un rôle actif, de recevoir « comme à la maison » leurs proches et de maintenir une dynamique d’animation le week-end favorisant l’implication des familles.

• • •

Résidence Le Bois Doucet, Jarnac (Charente)

Portrait de famille

Le projet consiste à proposer à chaque nouvelle entrée dans l’EHPAD la réalisation d’un portrait de familles à partir d’une photo réalisée du résident et de son proche, ensuite décalquée et peinte par la personne accueillie et sa famille. Ces portraits pourront être accrochés dans la chambre du nouveau résident. Une exposition sera organisée à la fin de l’année 2020 ainsi que la réalisation d’un livre intégrant les portraits de famille et les verbatims des résidents et des proches au moment de l’entrée dans la structure et de la réalisation du tableau. Cette activité offre la possibilité à l’équipe de « rencontrer les familles dans un autre cadre que celui du soin ».

• • •

Résidence Jean de Luxembourg, Groupe hospitalier Loos Haubourdin, Haubourdin (Nord)

Accompagner la relation avec les aidants

Le projet comporte quatre actions :

  • créer un nouvel espace pour les résidents et leurs proches de type salon de thé et proposer des pâtisseries confectionnées par les résidents, il serait tenu à terme le week-end par les familles ;
  • aménager un espace jeux et favoriser les liens intergénérationnels ;
  • organiser une fois par mois des réunions de famille à thèmes définis par les participants et en présence de plusieurs professionnels suivies d’une séance de Qi Gong ;
  • encourager les familles à des activités partagées avec leurs proches (médiation animale, Snoezelen, etc.)

• • •

Résidence L’Arc en ciel, Fondation Armée du Salut, Chantilly (Oise)

Co-accompagner nos aînés fragiles

Le projet consiste à proposer un groupe de réflexion mensuel planifié sur sept mois qui accueillera dix aidants familiaux, deux résidents et deux à quatre professionnels, en fonction des thématiques. Ce groupe sera animé par la psychologue de l’établissement et a pour visée de construire les bases d’un co-accompagnement des résidents, entre les familles et les professionnels. Ce travail initial aboutira ensuite à des rencontres trimestrielles autour de thèmes de réflexion collégialement choisis ainsi que sur un partenariat avec France Alzheimer Oise avec possibilité pour les familles de participer à une formation des aidants et/ou un groupe de parole.

• • •

EHPAD La Chénaie, CCAS Saint-Vincent-de-Tyrosse (Landes)

Le rôle essentiel du partage

Les actions envisagées dans ce projet concernent les trois axes thématiques de l’appel à projet :

  • accompagner la transition : mise en place de visites à domicile en amont de l’entrée en EHPAD (psychologue/infirmière), entretien post admission avec la famille pour faire le point ;
  • impliquer les familles dans des activités porteuses de sens : activités partagées familles/résidents autour du yoga, de la socio-esthétique et activités diverses ;
  • favoriser des lieux adaptés : création de deux salons des familles ouverts sur un extérieur sécurisé, développement des groupes de parole et des réunions à thèmes en direction des familles.
Retour haut de page