La maladie d’Alzheimer exclut trop souvent ceux qui en sont atteints et fragilise ceux qui les entourent. Afin d’encourager les initiatives de terrain et la recherche en sciences humaines et sociales, la Fondation Médéric Alzheimer a primé 17 lauréats en 2019 pour un montant total de 120 000 €.

Prix en partenariat avec la Fondation de France : 30 000 €

Prix Alzheimer : pour une société inclusive et solidaire vis à vis des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer

1er prix ex aequo : 10 000 € – Des animations à domicile pour restaurer le lien social

Association Anim’ADOM – Angers – Maine-et-Loire (49)

1er prix ex aequo : 10 000 € – La tête en l’air : des portraits croisés autour de la bande dessinée

Bibliothèque de Mons-en- Barœul, collège Descartes et accueil de jour Les Charmilles – Nord (59)

2e prix : 6 000 € – L’accompagnonage : un soutien pour les familles et les malades jeunes

Association Ama Diem – Crolles – Isère (38)

3e prix : 4 000 € – Un programme culture-arts-loisirs pour les malades à Nice (CALMAN®)

Ville de Nice – Alpes-Maritimes (06)

Prix des donateurs : 25 000 €

Grand prix : 7 500 € – Basket santé auprès des personnes malades jeunes

Accueil de jour Maison Steinel – Mulhouse – Haut-Rhin (68)

Catégorie 1 : « Alzheimer : Répondre aux besoins spécifiques des personnes malades jeunes et de leur entourage »

1er prix : 6 000 € – Un projet de réhabilitation à domicile

Association Soins et Santé – Limoges – Haute Vienne (87)

2e prix : 2 750 € – Une pluralité d’actions pour soutenir les proches de personnes malades jeunes

Association Ty Bemdez – Brest – Finistère (29)

Catégorie 2 : « Proposer des activités physiques ou sportives adaptées aux personnes ayant des troubles cognitifs »

1er prix : 6 000 € – Ping4Alzheimer

Levallois Sporting Club Tennis de Table – Hauts-de-Seine (92)

2e prix : 2 750 € – Randonneurs citoyens

Association France Alzheimer Morbihan – Vannes (56)

Soutien à des chercheurs en sciences humaines et sociales

Prix Master 2 recherche : 5 000 €

Mélanie Jordanis et Anaïs Falque, étudiantes à l’Université de Strasbourg, pour leur mémoire de recherche en orthophonie « Investigation comportementale et neuroanatomique de la compréhension du discours narratif dans la maladie à corps de Lewy au stade précoce » sous la direction du Pr. Frédéric Blanc.

Bourses doctorales : 60 000 €

10 000 € pour chaque lauréat

Julien Bergeot, doctorant à l’Université Cergy-Pontoise, pour son travail de recherche en sciences économiques intitulé « Activité professionnelle et aide informelle : quelles articulations ? », sous la direction du Pr. Olivier Donni et de la Pr. Dominique Meurs.

Timothy Daly, doctorant à Sorbonne Université, pour son travail de recherche en philosophie intitulé « Une analyse épistémologique des savoirs et des traitements relatifs à la maladie d’Alzheimer », sous la co-direction de la Pr. Anouk Barberousse ainsi que du Pr. Yves Agid et du Dr. Stéphane Epelbaum.

Thomas Tannou, doctorant à l’Université de Franche-Comté, pour son travail de recherche en neurosciences intitulé « Exploration de la capacité de prise de décision d’entrée en institution des patients âgés présentant des troubles neurocognitifs type maladie d’Alzheimer », sous la direction du Pr. Régis Aubry.

Bourses renouvellées en 2019

Mathieu Noir, doctorant à l’Université Lumière-Lyon-II, pour son travail de recherche en sociologie « Socialisation des proches aidants à une maladie neurodégénérative et cadrages des trajectoires d’aide », sous la direction de la Pr. Isabelle Mallon.

Kévin Polet, doctorant à l’Université de Nice-Sophia-Antipolis, pour son travail de recherche en psychologie « Cognition sociale et pathologies neurodégénératives : exploration des mécanismes neurofonctionnels
et applications cliniques »
, sous la direction de Galina Iakimova.

Hélène Villars, doctorante à l’Université de Toulouse III - Paul Sabatier, pour son travail de recherche en santé publique « Impact d’une intervention de type éducation thérapeutique adressée au couple aidant-aidé dans la maladie d’Alzheimer sur la qualité de vie du patient et de son aidant », sous la direction de la Pr. Maria-Eugenia Soto-Martin.

Retour haut de page