Sylvie Lelaurain

Pour répondre aux défis humains et sociétaux soulevés par la maladie d’Alzheimer, la Fondation Médéric Alzheimer et ses partenaires, la Fondation de France, la Fédération hospitalière de France (FHF), France Alzheimer et maladies apparentées et la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) ont primé 30 lauréats qui se sont partagé 186 000 € afin de les aider à conduire leurs actions au service des personnes malades et leurs recherches en sciences humaines et sociales.

Découvrez le palmarès complet dans la brochure sur les prix 2018.

Accédez au communiqué de presse.

 

Encourager les initiatives de terrain

Prix en partenariat avec la Fondation de France : 30 000 €

Pour une société inclusive et solidaire vis-à-vis des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer

Grand prix : 10 000 €. Partenariat sportif avec une maison de retraite médicalisée. Sporting Club les Marettes et maison de retraite médicalisée Les Jardins Médicis – Valdampierre (Oise).

1er prix : 8 000 €. Programme d’activités adaptées. Centre Hospitalier Métropole de Savoie, Chambéry (Savoie).

2e prix : 6 000 €. Palette de conseils pour mieux accompagner la personne malade et son proche aidant. Association Al’Fa Répit – Pornichet (Loire-Atlantique).

3e prix ex-æquo : 3 000 €. Géant Vie de Jouer. Familles Rurales 47 – Penne-d’Agenais (Lot-et-Garonne).

3e prix ex-æquo : 3 000 €. « L’Oustaou », PASA ouvert. EHPAD Le Charnivet – Saint-Privat (Ardèche).

 

Prix en partenariat avec France Alzheimer : 11 000 €

Rôle et place des familles en établissement d’hébergement

1er prix : 4 000 €. Aidant en EHPAD : quelle est ma place ? EHPAD Péan (Groupe ACPPA) – Paris.

2e prix : 3 000 €. Améliorer l’alimentation des résidents en impliquant les familles. EHPAD Foyer Notre-Dame du Puyraveau – Champdeniers-Saint-Denis (Deux-Sèvres).

3e prix ex-æquo : 2 000 €. Faire vivre une ambiance familiale. EHPAD La Bonne Eure – Bracieux (Loir-et-Cher).

3e prix ex-æquo : 2 000 €. Participer aux soins de bien-être pour renforcer le lien familial. Les Parentèles – La Ville-du-Bois (Essonne).

 

Prix en partenariat avec la Fédération hospitalière de France : 10 000 €

Alzheimer à l’hôpital : pour un meilleur accueil des personnes ayant des troubles cognitifs

Grand prix : 7 000 €. Une unité d’orthogériatrie pionnière en Bretagne. Centre hospitalier de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine).

Mention spéciale du jury : 3 000 €. Dialyse : une filière d’évaluation neurocognitive des patients âgés. Centre hospitalier universitaire de Tours (Indre-et-Loire).

 

Prix des donateurs : 30 000 €

Mobiliser, soutenir et renforcer les capacités sensorielles

Grand prix : 10 000 €. Cuisine mobile et ateliers culinaires pour tous. Résidence Michel Grandpierre (MBV) – Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime).

1er prix ex-æquo : 6 000 €. Musicothérapie en EHPAD. La Maison des Micocouliers (ADEF Résidences) – Roquebrune-sur-Argens (Var).

1er prix ex-æquo : 6 000 €. Les plaisirs de la baignade. Maisons de retraites publiques de Frontignan – La Peyrade – Frontignan (Hérault).

2e prix : 5 000 €. Médiation animale pour tous grâce à la ferme pédagogique. EHPAD La Colombe (Korian) – Gigean (Hérault).

3e prix : 3 000 €. Une pluralité d’activités pour favoriser la stimulation sensorielle. EHPAD Le Tournebride (Groupe SOS) – Hayange (Moselle).

 

Prix en partenariat avec la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie : 5 000 €

Imaginer les maisons de retraite de demain

Décerné à Marine Liégeard et Perrine Vemclefs, étudiantes à l’École nationale supérieure d’architecture Paris-Val de Seine, et Ludovic Rodriguez, étudiant à l’école d’orthophonie de Marseille, pour le projet La place du marché à Lamorlaye (Oise).

Mention spéciale du concours d'idées CNSA Lieux de vie collectifs & autonomie.

 

Prix Silvestre : 40 000 €

Améliorer l'accompagnement au quotidien

La Fondation Médéric Alzheimer avec le soutien de René Silvestre, président de l’incubateur de start-up Pépinière 27, a lancé le Prix Silvestre dont l’objectif est de promouvoir l’innovation auprès de start-up afin de mieux vivre avec la maladie d’Alzheimer.

10 000 € : Familink, un cadre photo 3G prêt à l’emploi. AsWeShare – Bois-Guillaume (Seine-Maritime).

10 000 € : Création de jardins thérapeutiques. Jardin des Hêtres – Saint-Péray (Drôme).

10 000 € : Mieux se repérer la nuit. Eldom – Ploufragan (Côte-d’Armor).

10 000 € : Un assistant vocal nommé Fanny. Dynseo – Paris.

 

Soutenir les chercheurs en sciences humaines et sociales

Prix de Thèse : 5 000 €

2 500 € : Céline Racin, docteur de l’Université Paris Descartes, pour son travail de recherche en psychologie De l’hospitalisation à l’institutionnalisation des soins de longue durée dans le grand vieillissement, étude clinique, psychopathologique et projective du ‘‘travail de dépendance’’, sous la direction du professeur Benoît Verdon.

2 500 € : Lisa Quillion-Dupré, docteur de l’Université Grenoble-Alpes, pour son travail de recherche en sciences cognitives Usage de la tablette tactile par les personnes âgées : une approche écologique de l’évaluation et de l’aide à l’apprentissage, sous la direction du docteur Vincent Rialle.

 

Prix Master recherche : 5 000 €

3 000 € : Frédéric Bannerot, étudiant à l’Université Pierre-et-Marie-Curie, pour son mémoire de recherche en sciences et technologies mention santé Perception et attentes des proches aidants de personnes atteintes de pathologies neurodégénératives sur les partenariats avec les institutions de santé permettant d’accéder à du temps de répit sans frais, sous la direction du professeur Monique Rothan-Tondeur.

2 000 € : Arielle Gondonneau, étudiante à l’Université de Lille, pour son mémoire de recherche en sociologie intitulé Ces ‘‘cas à gérer’’ : trajectoires et accompagnement de la vulnérabilité des personnes âgées suivies en gestion de cas à la MAIA Nord de Seine-Saint-Denis, sous la direction du professeur Vincent Caradec.

Mention spéciale du jury : Morgane Gustowski, étudiante à l’Université Claude Bernard Lyon I, pour son mémoire de recherche en orthophonie Impact de l’émotion sur les capacités de communication d’un patient atteint de démence de type Alzheimer au stade modéré, sous la direction de monsieur Thierry Rousseau.

 

Bourses doctorales : 50 000 €

10 000 € : Kévin Polet, doctorant à l’Université de Nice-Sophia-Antipolis, pour son travail de recherche en psychologie intitulé Cognition sociale et pathologies neurodégénératives : exploration des mécanismes neurofonctionnels et applications cliniques, sous la direction de Galina Iakimova.

10 000 € : Hélène Villars, doctorante à l’Université de Toulouse III - Paul Sabatier, pour son travail de recherche en santé publique intitulé Impact d’une intervention de type éducation thérapeutique adressée au couple aidant-aidé dans la maladie d’Alzheimer sur la qualité de vie du patient et de son aidant, sous la direction de Maria-Eugenia Soto-Martin.

10 000 € : Mathieu Noir, doctorant à l’Université Lumière-Lyon-II, pour son travail de recherche en sociologie intitulé  Socialisation des proches aidants à une maladie neurodégénérative et cadrages des trajectoires d’aide, sous la direction d’Isabelle Mallon.

Bourses renouvelées en 2018 :

10 000 € : Pearl Morey, doctorante à l’École des hautes études en sciences sociales, pour son travail de recherche en sociologie intitulé Géolocaliser les personnes âgées – Enquête sociologique sur la tension entre la liberté de circulation et la sécurité des résidents accueillis en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, sous la direction de Catherine Le Galès et Marc Bessin.

10 000 € : Manon Labarchède, doctorante à l’Université de Bordeaux, pour son travail de recherche en sociologie, option Architecture, intitulé Habitat et maladie d’Alzheimer : architecture et appropriation spatiale et territoriale, sous la direction de Guy Tapie et Muriel Rainfray.

 

 

Retour haut de page