Qualification des directeurs : enfin le décret

Attendu depuis plus d’un an, le décret sur la qualification des directeurs d’établissements sociaux et médico-sociaux est enfin paru le 19 février. Les professionnels recrutés à un niveau inférieur au niveau 1 ont trois ans pour se former. Pour les autres niveaux, les directeurs en fonction au 21 février 2007 ont dix ans pour se former s’ils étaient en fonction le 5 janvier 2002 et sept ans s’ils ont été recrutés après cette date. Un délai de trois ans est accordé pour engager un parcours de validation des acquis de l’expérience.
www.agevillagepro.com , 26 février 2007 ; Actualités sociales hebdomadaires , 23 février 2007

300 000 à 400 000 recrutements d’ici 2025

Les créations nettes d’emplois au profit de la prise en charge des personnes âgées représentent à elles seules 11% du total des créations d’emplois, soit plus que le secteur bancaire pour la même période. « C’est donc un véritable nouveau continent socio-économique qui est en train d’apparaître et parallèlement de se structurer », écrit Jean-Yves Ruaux. Le poids de la dépendance sur le PIB devrait, pendant ce temps, passer de 0,94% à 1,55%. Mais l’accroissement du nombre de seniors dépendants ira de pair avec la baisse de l’effectif des aidants naturels (en raison du déficit démographique postérieur au baby boom). D’où la nécessité d’une professionnalisation accrue du secteur. « A l’issue d’une montée en régime de cinq ans, l’objectif est d’avoir recruté de l’ordre de sept mille professionnels supplémentaires (dont huit cents médecins, six mille soignants et paramédicaux) pour un vrai développement de la gériatrie », a déclaré Philippe Bas lors de le conférence annuelle Dépendance du journal Les Echos.
www.seniorscopie.com , article de Jean-Yves Ruaux, 21 février 2007

Une enquête sur l’emploi 2007

L’Observatoire prospectif des métiers et des qualifications de la branche sanitaire, sociale et médico-sociale privée à but non lucratif lance une grande enquête nationale pour faire un état des lieux précis de la situation de l’emploi, de la pyramide des âges, des difficultés de recrutement, du turn over, des besoins de qualification. Formulaire et notice à télécharger sur www.unifaf.fr 
La Lettre de Décideurs en Gérontologie , 21 février 2007

Les faisant-fonction, soutiers du social

Omniprésents mais invisibles au regard des statistiques, les faisant-fonction incarnent la cheville ouvrière du travail social dans la plupart des établissements. Pour eux, occuper un poste sans en avoir le diplôme représente souvent un premier pas vers la formation et la qualification. Mais aussi parfois un vrai parcours du combattant. Le phénomène est aussi territorial : les faisant-fonction se concentrent essentiellement au Nord de la Loire. Le soleil attire sans doute les diplômés ! Or 25% des effectifs atteindront l’âge de la retraite dans les six ans à venir. Comment sortir du statut de faisant-fonction ? Voie royale : la validation des acquis de l’expérience.
La période de professionnalisation, créée en 2004, est, par ailleurs, un nouveau dispositif de formation en alternance.
ASH Magazine , janvier-février 2007

Valoriser le métier d’aide

Le service d’aide à domicile du CCAS d’Albertville (Savoie) s’est lancé dans une réorganisation qui constitue sans doute un exemple intéressant de relance par la formation spécifique des personnels, qui permet de valoriser le métier d’aide en améliorant la prestation : aide au lever et à la toilette, accompagnement aux repas et à la promenade, information sur les maladies d’Alzheimer et de Parkinson. Cette évolution a permis d’étendre, d’abord à titre expérimental, l’aide à domicile aux week-ends et aux jours fériés.
Directions , février 2007

Retour haut de page