Stress des aidants professionnels

Le service des sciences de santé mentale de l’University College de Londres (Royaume-Uni) a mené une revue systématique de la littérature concernant le stress des aidants professionnels prenant en charge des personnes atteintes de démence. La validité scientifique des études apparaît insuffisante, en raison de faibles effectifs ou d’instruments de mesure aux propriétés psychométriques insuffisantes. Selon les auteurs, la prévalence du stress psychologique chez les professionnels des établissements est faible.

Int Psychogeriatr. Pitfield C et al. A systematic review of stress in staff caring for people with dementia living in 24-hour care settings. Mai 2010.

Le coiffeur : un relais pour le soutien social ?

L’oreille bienveillante (kind ear) des coiffeurs pourrait-elle être une source importante de soutien social informel pour leurs clients ? Il existe peu de recherches empiriques sur le sujet. Keith Anderson, professeur assistant de travail social, et ses collègues de l’Université de l’Etat de l’Ohio à Columbus (Etats-Unis), ont mené une enquête auprès de quarante coiffeurs de trente et un salons sélectionnés au hasard. Les coiffeurs font état d’une relation généralement très proche avec leurs clients âgés et manifestent sympathie et soutien lorsque ceux-ci évoquent leurs soucis. Les coiffeurs apparaissent capables de reconnaître certains symptômes de la dépression, de la démence et de la négligence de soi. Un grand nombre de coiffeurs seraient intéressés par une éducation à la santé mentale. Pour les auteurs, il est pertinent de s’interroger sur l’inclusion potentielle des coiffeurs dans des programmes d’orientation (gatekeeper programs), en tant que lien entre réseaux d’aide formels et informels.

J Applied Gerontol. Anderson KA. Hairstylist’s relationships and helping behaviors with older adult clients. 1er juin 2010.

Retour haut de page