Case management : contenu et conditions (1)

Les programmes de case management pour les personnes atteintes de démence vivant à domicile, et leurs aidants, peuvent prendre des formes multiples. Quelles en sont les composantes essentielles et les conditions de leur mise en œuvre ? PJ Verkade et ses collègues, du groupe de recherche en santé mentale de l’Université de recherche appliquée InHolland à Amsterdam (Pays-Bas), ont interrogé des experts en utilisant la méthode Delphi, procédant par consensus d’experts successifs à partir des éléments identifiés dans la littérature. Un consensus a été obtenu pour soixante-et-un critères sur soixante-quinze. Les composantes essentielles sont l’information, le soutien et le conseil, la coordination des soins et, à un moindre degré, l’aide pratique. Une approche centrée sur le patient est l’un des aspects principaux du service de case management. Les conditions essentielles préalables à sa mise en œuvre sont la vision, la relation de soin, une méthodologie structurée, l’intégration du case management dans la chaîne de soins, et le niveau de formation et d’expertise du case manager. Les auteurs recommandent d’utiliser ces critères pour l’évaluation de l’offre de case management.

Verkade PJ et al. Delphi-research exploring essential components and preconditions for case management in people with dementia. BMC Geriatr2010;10:54. 9 août 2010. www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20696035.

Case management : qu’en pensent les clients ? (2)

A la demande du ministère de la Santé des Pays-Bas, l’Association Alzheimer des Pays-Bas, la Fédération néerlandaise des patients et consommateurs (NPCF) et le cabinet Deloitte ont mené une étude auprès de quatre cent trente-quatre professionnels de la santé et aidants familiaux pour mesurer leur perception des services intégrés de prise en charge de la démence. Les personnes malades et leurs aidants informels apprécient l’aide et le soutien apportés par le case manager, et estiment que les soins qu’ils reçoivent sont adaptés à leurs besoins individuels. Le financement des soins intégrés induits par la demande (demand-driven) se traduit par une grande variété des soins proposés. Les clients sont satisfaits du soutien et des recommandations qu’ils reçoivent des divers professionnels de santé, du traitement médical et des activités d’accueil de jour et de centres de rencontre qui leur sont proposées. La coopération étroite entre professionnels de santé assure que les problèmes sont détectés plus tôt et traités rapidement et efficacement. Cependant, tous les problèmes ne sont pas résolus. La démence n’est pas diagnostiquée plus tôt, malgré une meilleure formation des professionnels de santé. Personne ne fait attention aux personnes malades si elles reportent un rendez-vous avec leur médecin généraliste. Le ménage et les soins corporels ne sont pas toujours adaptés aux besoins, en raison de changements de personnel, d’horaires de visite irréguliers, et d’employés inexpérimentés s’occupant de personnes atteintes de démence. L’aide à domicile est très importante pour les personnes atteintes de démence, car elle leur permet de rester chez elles le plus longtemps possible. Enfin, l’information est insuffisamment partagée entre les intervenants, ce qui oblige les personnes malades et les aidants à répéter la même histoire.

Werkman. P16.3. Integrateddementia care effective from a clients point of view. P16.3. 20th Alzheimer Europe Conference. Luxembourg, 1-2 octobre 2010. www.alzheimer-europe.org/EN/Conferences/Previous-conferences/2010-Luxembourg.

Brésil : enseignement et recherche en gériatrie et gérontologie (1)

Le Dr Laura Mariano da Rocha, spécialiste en nutrition clinique et esthétique à l’Institut de gériatrie et gérontologie de la Pontifícia Universidade Católica do Rio Grande do Sul de Porto Alegre (Brésil), présente le paysage de la gériatrie et du vieillissement au Brésil, en termes d’enseignement, de recherche et de production scientifique. Le vieillissement de la population s’accélère rapidement depuis le début des années 1960. En 2025, le Brésil comptera trente-deux millions de personnes âgées (13.8% de la population), ce qui le placera au sixième rang mondial. Parmi les pays émergents (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud), seule l’Afrique du Sud n’appartient pas au groupe des pays ayant la population la plus importante de personnes âgées. Le regroupement de la gériatrie et de la gérontologie au sein de la société savante (SBGG) date de 1969, et l’enseignement de gériatrie en faculté de médecine de 1973, porté par le Professeur Yukio Moriguchi, immigrant japonais diplômé de l’Université de Tokyo. Le premier programme d’internat de gériatrie a été créé en 1976, et reconnu par le ministère de l’Education et de la Culture en 1979. La spécialité gériatrique a été reconnue en 1983. La SBGG ne recense que huit cent vingt-neuf gériatres certifiés. Il en faudrait au moins cinq mille pour faire face au vieillissement de la population, selon les auteurs.

Mariano da Rocha LM et al. An overview about geriatrics and aging in Brazil. Neurologie Psychiatrie Gériatrie 2010 ; 10(59) : 220-224. Octobre 2010.

Brésil : enseignement et recherche en gériatrie et gérontologie (2)

En 2004, il existait cent quarante-quatre équipes de recherche (santé 57%, sciences biologiques 17%, sciences humaines 14% et sciences sociales appliqués 10%), les sujets les plus étudiés étant liés aux maladies chroniques dégénératives et les syndromes gériatriques. En 2002, deux mille articles brésiliens avaient été publiés, avec une prédominance des spécialités médicales, de la santé publique et des soins infirmiers. Six journaux sont spécialisés dans le vieillissement, la gériatrie et/ou la gérontologie : Revista A Terceira Idade ; Revista Kairós ; Revista Brasileira de Geriatria e Gerontologia ; Estudos Interdisciplinares sobre Envelhecimento ; Geriatria & Gerontologia ; Scientia Medica.

Mariano da Rocha LM et al. An overview about geriatrics and aging in Brazil. Neurologie Psychiatrie Gériatrie 2010 ; 10(59) : 220-224. Octobre 2010. RevistaA Terceira Idade (édité par les services sociaux de la chambre de commerce de São Paulo ; www.sescp.org.br/sesc/revistas/ti/index.cfm?forget=13) ; Revista Kairós (programme de formation continue de l’Université catholique pontificale de São Paulo ; www.pucsp.br/pos/gerontologia/rk.html); Revista Brasileira de Geriatria e Gerontologia, publié par le Centre de référence et de documentation sur le vieillissement-Université ouverte du troisième âge, UNATI, à l’Université d’Etat de Rio de Janeiro ; 152.92.150.57/tse/scielo.php?script=sci_serial&lng=pt&pid=1809-9823&nrm=iso) ; Estudos Interdisciplinares sobre Envelhecimento (édité par l’Université fédérale de Rio Grande do Sul ; www.ufrgs.br/3idade/sum.html); Geriatria & Gerontologia (édité par la Société brésilienne de gériatrie et de gérontologie ; www.sbgg.org.br/conteudo.aspx?pP=59&pC=4&pO=14&pM=11); et  Scientia Medica (édité par l’Université catholique pontificale de Rio Grande do Sul ; revistaseletronicas.pucrs.br/scientiamedica/ojs/index.php/scientiamedica)

Brésil : représentations des travailleurs sociaux

Héloïse da Costa Lima Fernandes, infirmière et étudiante en santé collective à l’Université infirmière de São Paulo (Brésil) et ses collègues des groupes de recherche inter-universitaires sur la santé et le vieillissement (Pesquisa Saúde e Envelhecimento) et sur l’évaluation des besoins de santé (Pesquisa Avaliação de necessidades de Saúde), publient une étude qualitative sur les perceptions du vieillissement et de la démence par les travailleurs sociaux, réalisée préalablement à l’implantation de services d’aide spécialisée pour la démence dans une ville de l’Etat de São Paulo. La majorité des travailleurs sociaux associent la vieillesse à l’âge chronologique et aux aspects négatifs du vieillissement, tels que la dépendance physique et sociale. Quant à la démence, une majorité des travailleurs sociaux la définissent comme un problème biologique affectant le cerveau, compromettant les fonctions de mémoire, avec pour résultat la dépendance. 

Da Costa Lima Fernandes H et al. Ageing and dementia : what do community health workers know ? Rev Esc Enferm USP 2010; 44(3): 771-777. www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20964058

Retour haut de page