Comportements difficiles : reconnaître les besoins en équipe

Elisabeth Kennedy, psychologue assistante et Lorna McKenzie, infirmière spécialiste du service de comportements difficiles de Newcastle (Royaume-Uni) illustrent le modèle de soutien aux aidants, permettant de décoder et documenter sur une page les différents éléments pouvant déclencher un comportement difficile (personnalité, santé physique, santé mentale, histoire de vie, environnement social, déficits neurologiques, médicaments, vocalisations ou conversation, apparence). Cette feuille, instrument de communication, permet à l’ensemble des aidants, familiaux ou professionnels, de partager la même information, d’être plus positifs, intéressés et cohérents dans la prise en soin de la personne malade, de trouver des réponses pratiques adaptées à chaque cas, et de réduire la fréquence et la sévérité des épisodes. J Dementia Care , novembre/décembre 2007.

Capacité juridique et soins dentaires

L’école de droit de l’université de Northumbria (Royaume-Uni) informe les dentistes des conséquences de la loi sur la capacité juridique des personnes souffrant d’une incapacité mentale (Mental Capacity Act 2005 , entrée en vigueur en octobre 2007) sur leur pratique professionnelle, et en particulier comment l’incapacité juridique doit être évaluée avant le traitement.
Br Dent J. Emmett C. The Mental Capacity Act 2005 and its impact on dental practice . 10 novembre 2007.

Réduire les hospitalisations avec un personnel plus qualifié ?

Aux Etats-Unis, la prise en charge en résidence-services (residential care/assisted living facilities ) est devenue une alternative aux maisons de retraite, mais il existe encore peu d’études sur le niveau de personnel nécessaire et sa qualification. L’équipe de santé publique de l’Université de Caroline du Nord a recueilli des données longitudinales sur mille neuf cents résidents de cent soixante-dix structures participant à un programme collaboratif sur la dépendance. Les chercheurs observent une réduction significative des taux d’hospitalisation dans les structures où la proportion de personnel qualifié est la plus grande.
Gerontologist . Stearns, SC et al. Determinants and effects of nurse staffing intensity and skill mix in residential care/assisted living settings . Octobre 2007.

Renoncement à l’alimentation entérale : défis éthiques

L’école de soins infirmiers de l’Université Polytechnique de Hong-Kong (Chine) souhaite développer une réflexion éthique enrichie par une approche internationale, concernant la poursuite de l’alimentation entérale chez des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer à un stade avancé. Elle a comparé deux études prospectives menées à Boston et Hong Kong et observe un changement de paradigme dans les valeurs. La primauté du pronostic fondé sur les marqueurs biologiques pour prédire la survie s’estompe au profit de la notion de diagnostic de fin de vie (diagnosis of dying ) ; le souci médical prédominant en pratique médicale conventionnelle de préserver la vie évolue vers la notion des meilleurs intérêts du patient. 
Enfin, dans les derniers jours de la vie, l’approche traditionnelle consistant à « essayer de tout faire pour le patient » a basculé d’une vision technologique à une vision relationnelle.
J Nutr Health Aging . Pang MC et al. Comparing the ethical challenges of forgoing tube feeding in American and Hong-Kong patients with advanced dementia . Novembre-décembre 2007. 

Incontinence

Au Royaume-Uni, un audit national mené auprès de huit cents structures montre que des services intégrés sur la continence existent dans 58% des services de médecine générale (primary care trusts ), 48% des hôpitaux et 9% des maisons de retraite. Souvent, l’évaluation de la continence et sa prise en charge n’est pas faite par le personnel. Les auditeurs considèrent qu’il s’agit d’un domaine négligé de la pratique professionnelle.
Age ageing . Wagg A et al. National audit of continence care for older people: management of urinary incontinence . 21 novembre 2007.

Retour haut de page