Plan Maladies neurodégénératives : la formation de psychiatres de la personne âgée

L’une des nouvelles thématiques de progrès identifiées dans le rapport du Pr Clanet est l’accroissement de l’intervention de la géronto-psychiatrie dans le parcours de soins et l’une des conditions à cet accroissement est l’augmentation de la démographie des psychiatres compétents en géronto-psychiatrie. L’arrêté du 21 avril 2017 relatif aux maquettes des formations spécialisées de troisième cycle des études de médecine reconnaît l’option psychiatrie de la personne âgée, répondant ainsi à l’une des préconisations du rapport « Quel parcours pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ? »

Plan Maladies neuro-dégénératives. Flash Info, Mai 2017.

Accompagnement de nuit : quelles difficultés ?

Kayleigh-Marie Nunez, du centre Wolfson pour les maladies liées à l’âge du King’s College de Londres (Royaume-Uni), et ses collègues, ont réuni dix-neuf professionnels et seize familles dans des groupes de travail pour mieux comprendre les pratiques et les difficultés rencontrées dans l’accompagnement de nuit des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer en maison de retraite. L’analyse thématique révèle huit thèmes clés dans la gestion des troubles du sommeil des personnes malades : les pratiques existantes chez les personnels de nuit ; la dissonance dans les causes perçues des troubles du sommeil ; les incohérences entre les options de traitement ; le niveau insuffisant des effectifs ; les relations de travail entre les équipes ; le poids des tâches et la responsabilité infirmière ; la communication comme difficulté critique ; la relation avec les résidents ; l’équilibre. Ces thèmes représentent les principaux obstacles à une bonne qualité des soins de nuit.

Nunez KM et al. Current practice and challenges in night-time care for people with dementia living in care homes: a qualitative study. Int J Geriatr Psychiatry, 26 mai 2017. www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28556389

Retour haut de page