Alzheimer : un accueil encore très perfectible

Le Mensuel des maisons de retraite analyse la nouvelle enquête de la Fondation Médéric Alzheimer sur les dispositifs de prise en charge. Les optimistes se réjouiront de ce que le nombre de places en EHPAD ou en Unités de soins de longue durée dédiées aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer soit passé de quatre-vingts places pour mille personnes âgées en 2006 à cent pour mille aujourd’hui. Ou que 69% des établissements déclarent accueillir ces personnes à l’entrée contre 63% en 2006. Mais ils s’étonneront que le nombre de structures d’accueil strictement dédiées ait chuté de cent quatre vingt à cent quarante cinq pendant la même période. « Les plus grincheux remarqueront que ces bons chiffres cachent des disparités encore très marquées » : entre les régions (Ile-de-France, Paca et Corse en dessous de la moyenne), comme à l’intérieur même des régions (Corse, Paris, Seine-Saint-Denis défavorisés). Ou que 69% des établissements « restent réticents à accueillir les malades les plus difficiles ».

Comment réussir son accueil de jour

Plaisir et utilité, voilà les conditions du succès d’un accueil de jour, selon J.P. Medioni, directeur de l’EHPAD Orpea, près de Reims. « Notre accueil de jour commence comme le café du commerce : en arrivant le matin, les familles, les malades, aides soignantes prennent ensemble le café et discutent de la pluie et du beau temps ». De ce bavardage naît un plan d’animation de la journée. Un carnet de bord, ou une fiche de liaison, ou une conférence-débat avec les familles permet ailleurs de savoir ce qui se passe au domicile. Sans oublier des temps festifs, plusieurs fois par an.
Le lien avec un EHPAD est souvent fondamental pour apporter le soutien logique nécessaire. Mais certains préfèrent une autonomie totale, afin d’écarter le plus possible l’image, très négative, de la maison de retraite. Même si l’accueil de jour est souvent la première étape vers cette dernière solution. L’essentiel est de redonner l’estime de soi et de retrouver la capacité de parler.

Consultation à distance

Depuis un an, les résidents de la maison de retraite Julie Siegfried, gérée par le Centre d’action sociale de Paris, profitent de consultations à distance en réseau. L’établissement expérimente en effet la télé-médecine, via un dispositif nomme Télégéria , constitué d’une caméra main connectée à un ordinateur relié par wi-fi à un Internet sécurisé. Le tout s’installe en dix minutes sur un simple chariot pour circuler de chambre en chambre. Le tout évite aux patients très âgés des déplacements aux urgences et permet aux gériatres de faire des diagnostics à distance.

Ne pas infantiliser les personnes âgées

« Respecter la dignité du patient, c’est aussi s’adresser à lui correctement », rappelait en 2006 Le Bulletin de l’Ordre des médecins. Parmi les situations de maltraitance recensées par l’Association francilienne pour la bientraitance des aînés ou handicapés (AFBAH) figure l’infantilisation des personnes âgées : ne pas leur parler à la troisième personne ou en les appelant « Papi » ! S’adresser à une personne âgée sans respect pour son grand âge pourrait en outre rendre plus difficile son accompagnement. C’est la conclusion d’une étude menée par la Kansas School of Nursing présentée fin juillet à la Conférence internationale de Chicago sur la maladie d’Alzheimer. Le risque de résistance aux soins est ainsi de 55% lorsque les professionnels de santé ont recours à un langage infantilisant.

Activités : « ça ne s’improvise pas ! »

L’animation « classique » doit aujourd’hui « être bannie pour être remplacée par des programmes d’activités qui seront compatibles avec l’état de chacun, de manière à ne jamais faire naître un sentiment d’échec.» L’animateur tend ainsi à devenir un coordinateur de la vie sociale. Les personnes âgées ont besoin, comme d’autres, de se cultiver, de se distraire. Parmi les thématiques à envisager : les activités de la vie quotidienne, des ateliers de soins esthétiques, un atelier de gymnastique douce, des actions de bien-être sensoriel, des sorties…

Retour haut de page