La dignité vue par les personnes malades

Sabine Pleschberger, de l’Université de Klagenfurt (Autriche), a exploré la signification de la dignité par rapport à la fin de vie auprès de vingt résidents de maisons de retraite allemandes. Les résidents sans réseau social apparaissent particulièrement vulnérables. Les personnes malades ont peur de manquer de soins. Elles souhaitent être actives jusqu’au dernier moment, que l’on respecte leur volonté et qu’on leur permette de mourir, ne pas souffrir, qu’on leur manifeste du respect.
Age and ageing , Pleschberger S., janvier 2007 

Enseigner malgré la maladie ?

Un professeur d’histoire de cinquante-huit ans, conscient que ses capacités intellectuelles et de jugement se dégradent, se demande s’il est raisonnable et juste de continuer à enseigner. Le Dr Stuttaford du Times profite de la question pour présenter la maladie au grand public. timesonline.co.uk , 5 mars 2007.

Améliorer par le design ?

Dans le Nord-Est de l’Angleterre, des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer explorent, au moyen de caméras vidéo, comment le design peut améliorer leur vie quotidienne. Dans la première phase du projet, ils apprennent à créer des albums photo et vidéo. Dans une seconde phase, ils enregistreront leurs expériences de vie. Ces enregistrements serviront à créer de nouveaux produits et services. Ce projet est soutenu par le service de développement économique régional.
Share , www.alzheimer.org.uk , Mars 2007.

Design (bis)

Ageless Design Inc. est une entreprise de formation, d’information et de services proposant une gamme spécialisée de produits pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, aux différents stades de la maladie. Elle a obtenu en 2006 le troisième prix UPS (United Parcel Service, la plus importante société de messagerie et de livraison rapide au monde) pour les meilleurs produits vendus par correspondance. www.alzstore.com , 16 mars 2007.

Jouer à la poupée

Une aidante a offert une poupée à sa s�ur, résidente d’un centre spécialisé. La poupée la réconforte et la rend joyeuse dans son propre univers. Elle parle à son bébé en permanence, lui lit des livres, regarde la télévision avec elle et la présente à tout le monde avec fierté. Si elle est agitée, la poupée la calme. Lors des visites, toute la conversation est centrée sur le bébé. post-gazette.com , 2 mars 2007
La société Ageless Design Inc. a développé ce concept marketing, reconnaissant que des femmes atteintes de la maladie d’Alzheimer ont autrefois été des mères : malgré la maladie, le plaisir de tenir un bébé dans ses bras procure une joie qui peut être revécue pendant des heures, et aide à se sentir moins seule. Les poupées sont lestées pour donner aux personnes malades la sensation de tenir un vrai bébé dans leurs bras. www.alzstore.com , 16 mars 2007.

Retour haut de page