Japon : fin de vie

Une étude coordonnée par Atsushi Nichida, chef du projet de recherche pour la promotion de la santé mentale à l’Institut métropolitain des sciences médicales de Tokyo, portant sur plus de six mille personnes ayant reçu des soins de fin de vie (enquête nationale sur la dépendance en établissement), montre que 14% (une sur six) avait une démence comme maladie principale. Le dernier mois de vie a été passé en maison de retraite (48%) ou à l’hôpital (45%) plutôt qu’à domicile (7%). La prise en charge de la douleur était moins fréquente chez les personnes atteintes de démence que chez les personnes sans troubles cognitifs (risque de ne pas avoir d’analgésique réduit de 56%). Pour les chercheurs, des efforts de formation et une impulsion politique sont nécessaires pour promouvoir les soins palliatifs à domicile pour les personnes atteintes de démence. « Le plan national pour la démence devrait aussi explorer les approches possibles pour la prise en charge de la douleur chez ces personnes en fin de vie. »

Nakanishi M et al. Japanese Care Location and Medical Procedures for People with Dementia in the Last Month of Life. J Alzheimers Dis, 10 février 2016. www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26890762.

Israël : fin de vie

Daniel Azoulay et ses collègues, de l’unité de soins palliatifs et du département de gériatrie et rééducation de l’hôpital Hadassah de Jérusalem, ont mené une étude rétrospective concernant cent quatre-vingt personnes décédées. Une sédation palliative a été utilisée dans 21% des cas, pour des indications d’agitation (71%), de douleur (37%) et de troubles de la respiration (21%). La survie après sédation palliative ne dépend pas de l’initiateur de la décision de sédation (patient, équipe médicale ou famille). La survie est maximale avec des doses sédatives élevées, « une observation qui devrait aider à dissiper la crainte que l’utilisation de la sédation palliative accélère la survenue du décès. »

Azoulay D et al. Palliative sedation at the end of life. Am J Hosp Palliat Care 2016 ; 33(4) : 369-373. Mai 2016. www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25701661.

Retour haut de page