Guides

Deux guides d’éducation à la santé destinés aux personnes malades et aux aidants ont été publiés par l’American College of Physicians (société savante de médecine interne), pour diffusion auprès de ses cent vingt mille membres. Le premier guide, sponsorisé par la société Ortho-McNeil Neurologics, décrit la maladie. Le second, sponsorisé par Sanofi-Aventis, traite des troubles du sommeil. 
www.medicalnewstoday.com , 24 mars 2007

Anticiper les besoins des personnes en fin de vie

La Mayo Clinic de Rochester (Minnesota, Etats-Unis) publie un guide abordant de façon simple les difficultés que les aidants devront surmonter lorsqu’ils seront confrontés au stade ultime de la maladie d’Alzheimer. www.mayoclinic.com , 5 mars 2007.

Excellence

La Société Alzheimer du Royaume-Uni est opératrice de services d’aide à domicile. Quatorze branches locales sur trente-cinq sont soumises à autorisation auprès de la tutelle. Elles ont toutes obtenu l’excellence lors de la dernière inspection. Jo Woollett, directeur adjoint des services, décrit les éléments de la performance pour un service d’aide à domicile : le premier contact, l’évaluation des risques, le plan d’aide, la continuité du service, le soutien au personnel, la formation. Share , www.alzheimer.org.uk , Mars 2007.

Comprendre l’agressivité

Graham Stokes, psychologue clinicien, explique aux aidants les méthodes de base de l’analyse comportementale : quel est l’élément déclencheur ? Quel est le comportement de la personne ? Quelles sont les conséquences ? Le comportement agressif peut s’expliquer par une réaction de défense, la reconnaissance de son incapacité, la confrontation à la réalité, l’auto-protection, l’incompréhension, la recherche d’attention, la réaction exagérée.Share, www.alzheimer.org.uk , Mars 2007

L’heure du bain

Prendre un bain est souvent un moment difficile pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et leurs aidants. Jed Levine, de l’Association Alzheimer de New York, donne quelques conseils utiles : savoir si la personne préfère un bain ou une douche ; suivre les habitudes ; maintenir un horaire régulier ; sécuriser la salle de bains ; ne jamais argumenter ou passer en force ; en cas de résistance, essayer plus tard. Ne jamais forcer quelqu’un à prendre un bain : il pourrait se blesser. 
Alzheimer’s daily news , 2 mars 2007.
La boutique Alzheimer’s Store Online propose une méthode bien éprouvée auprès des enfants : la stratégie du baigneur. L’aidant propose à la personne malade de l’aider à faire prendre son bain à une poupée. Bien sûr, en allant sous la douche. 
alzstore.com , 16 mars 2007

Retour haut de page