Motivation et sens de l'aide: quel impact ?

C Quinn et ses collègues, de l'école de psychologue de l'Université de Bangor (Royaume-Uni), ont mené une revue systématique des études empiriques, publiées dans des journaux à comité de lecture, explorant les motivations et le sens de l'aide chez les aidants de personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer ou de maladies apparentées. Quatre études ont été identifiées sur les motivations et six sur le sens de l'aide. Le bien-être des aidants peut être influencé par la nature de leurs motivations pour prendre soin. Les motivations sont elles-mêmes influencées par les normes culturelles et la relation de parenté avec la personne malade. Trouver du sens à l'aide a un impact positif sur le bien-être de l'aidant.

Int Psychogeriatr. Quinn C et al. The impact of motivations and meanings on the wellbeing of caregivers of people with dementia. 22 septembre 2009.

Chercher le contact

Comment les familles cherchent-elles des relations après l'entrée en établissement de la personne malade ? Une étude australienne, de l'école de soins infirmiers de l'Université Griffith, montre que l'isolement croissant et le fardeau de la maladie éprouvés par les familles avant l'entrée en établissement de la personne malade se perpétue souvent après cette entrée. Améliorer les relations entre le personnel et la famille, fondées sur la négociation et la connaissance de la prise en charge, a le potentiel de résoudre les conflits, d'améliorer l'environnement des soins, d'alléger la pression de travail, de diminuer la frustration du personnel et de réduire les réactions négatives des aidants familiaux et leur mécontentement.

J Clin Nurs. Bramble M et al. Seeking connection : family care experiences following long-term dementia care placement. Novembre 2009.

Protection financière des personnes âgées

Aux Etats-Unis, la maltraitance des personnes âgées devient un sujet d'intérêt national, médiatisé par le procès Anthony Marshall, fils de la mécène new-yorkaise Brooke Astor, accusé d'extorsion systématique de patrimoine pour un montant de soixante millions de dollars (quarante millions d'euros). Plus largement, des personnes âgées s'interrogent : comment se protéger des aidants professionnels malveillants ? Il n'existe aucune loi fédérale ou d'Etat exigeant de vérifier le casier judiciaire des aidants professionnels à domicile, ou même de prendre leurs empreintes digitales. Sur son blog www.naparegistervalley.com, Betty Rhodes demande de faire pression sur les élus californiens.
Au Congrès américain, un projet de loi (Elder Justice Act) sur la protection des personnes âgées a récemment été intégré par la commission des finances du Sénat dans la réforme du système de santé, mais elle est attendue, sans succès, depuis des années, regrette Bob Blancato, coordonnateur national d'une coalition de six cents personnes. Selon Jennifer Duane, fondatrice et présidente du réseau de protection financière des personnes âgées (Elder Financial Protection Network), la maltraitance financière coûte 2.6 milliards de dollars par ans aux Etats-Unis. Selon une étude de 2009 du département de la Justice, une personne sur neuf (11%) âgée de plus de soixante ans, a été victime d'au moins une forme de maltraitance aux Etats-Unis. Pour faire pression sur le Congrès et informer le grand public, une campagne vidéo, intitulée « An Age for Justice : Elder Abuse in America », produite par le National Council on Aging (une organisation de lobbying) et l'organisation de défense des droits de l'homme Witness, a été lancée, proposant des témoignages de victimes, de survivants et de défenseurs des droits des victimes.

www.naparegistervalley.com, 26 octobre 2009. www.reuters.com, 19 octobre 2009.

Nouvelles de la francophonie

Pour Alzheimer Tunisie, les proches de personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer sont en mal d'argent et d'accompagnement. L'association compte mille quatre cents amis sur Facebook.
Wafa Sleiman, la femme du président libanais en visite officielle en Espagne, a visité avec la reine Sofia un centre de traitement et de recherche sur la maladie d'Alzheimer. Wafa Sleiman a déclaré qu'elle aimerait qu'un tel centre puisse être ouvert au Liban.

Alzheimertunisie.com, 24 octobre 2009. www.lorientlejour.com, 21 octobre 2009.

Pour un plan national portugais

L'association Alzheimer du Portugal présente son plan stratégique à trois ans et demande aux décideurs politiques la création d'un « plan national d'intervention Alzheimer » et de participer à sa conception.

www.alzheimerportugal.org, 14 octobre 2009 (site en portugais).

Retour haut de page