La fin de journée et la nuit constituent pourtant des moments sensibles pour ces personnes. L’angoisse du soir et la confusion entre le jour et la nuit favorisent leur éveil et leur activité nocturnes. Les risques de chutes ou de sorties imprévues du domicile sont alors majorés et peuvent rendre difficile le maintien à domicile.

Face à cet enjeu, la Fondation Médéric Alzheimer a souhaité inciter les acteurs de terrain à compléter la gamme de leurs réponses. C’est pourquoi elle a lancé en 2018 un appel à projets sur la thématique suivante :

 Alzheimer : améliorer l’accompagnement de nuit des personnes vivant à domicile

Cinq dossiers ont été retenus par le jury et approuvés par le Conseil d'administration, sous réserve d'obtention des autorisations et cofinancements.

I. Intervenir la nuit au domicile

Soutien du couple aidant-aidé

Porteur de projet : Plateforme d’accompagnement et de répit du Centre hospitalier de l’Ouest vosgien – Neufchâteau (Vosges).

La plateforme souhaite proposer aux personnes ayant des troubles cognitifs et à leurs aidants familiaux vivant à domicile, des interventions réalisées en soirée et/ou durant la nuit à domicile par une assistante de soins en gérontologie pour apporter du répit au proche aidant, effectuer un diagnostic de la situation et proposer des conseils pratiques permettant à l’aidant de mettre en œuvre une stratégie adaptée. Ces interventions s’organiseront par cycle de quatre interventions pendant un mois (à raison d’une intervention de 10 heures par semaine).

Une prestation nouvelle pour les visiteurs du soir : aide au sommeil dans un espace privilégié type Snoezelen

Porteur de projet : SPASAD du CCAS de Saint-Lô (Manche).

Le SPASAD (Service polyvalent d'aide et de soins à domicile) a mis en place une garde itinérante de nuit depuis 1998. Celle-ci intervient, à raison de 20 personnes par nuit, 7 jours sur 7, pour des interventions d’une vingtaine de minutes en moyenne. Le SPASAD souhaite proposer aux personnes ayant des troubles cognitifs, et bénéficiaires de ce service, des interventions plus longues (1 h), deux fois par semaine pendant un mois.  Ces interventions permettront de proposer des temps de relaxation s’appuyant sur la méthode Snoezelen. Elles viseront à améliorer l’endormissement et le déroulement de la nuit. Des techniques de relaxation pourront être transmises aux proches aidants par l’intervenant.

Relayage et soutien à domicile sur des horaires atypiques

Porteur de projet : Association Ty Bemdez – Brest (Finistère).

L'association souhaite proposer aux personnes ayant des troubles cognitifs et à leurs aidants familiaux vivant à domicile des accompagnements à domicile, de 18 h à 8 h du matin. Ces accompagnements seront réalisés par des accompagnants éducatifs et sociaux (AES) ou des assistants de soins en gérontologie. Ils pourront inclure des sorties, des activités d’art-thérapie ou de relaxation, de la stimulation cognitive. Les interventions, programmées, peuvent être régulières ou ponctuelles. Une action de relayage est articulée à l’action d’accompagnement de nuit, notamment en cas d’hospitalisation de l’aidant.

II. Accueil de nuit en structure spécifique

Accueil de nuit dans les locaux de l’accueil de jour

Porteur de projet : Centre de gérontologie Les Abondances – Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine).

Le centre souhaite créer une place d’accueil de nuit dans les locaux de son accueil de jour pour des personnes ayant des troubles cognitifs vivant à domicile et ainsi permettre à leurs proches aidants de disposer de périodes de répit. Un professionnel sera entièrement dédié à cet accueil. Des activités adaptées seront proposées à la personne accueillie pour favoriser l’endormissement, préserver l’autonomie et soutenir une image positive de la personne. Un petit-déjeuner sera composé par le cuisinier et la diététicienne à partir des goûts de la personne accueillie.

Mise à l’étude d’un dispositif d’accueil de nuit en EHPAD

Porteur de projet : Plateforme de répit du pôle gériatrique de l’Hôpital de Dieuze (Moselle).

La plateforme souhaite créer un accueil de nuit au sein de son EHPAD. Cet accueil de nuit sera ouvert aux personnes ayant des troubles cognitifs vivant à domicile sur le territoire de l’Est et du Sud de la Moselle. Il prévoit d’accueillir une personne, de 16 h à 12 h le lendemain. L’accueil sera réalisé par deux assistants de soins en gérontologie intervenant successivement de 16 h à 21 h et de 21 h à 9 h. Ils pourront proposer des activités aux bénéficiaires, selon leurs besoins et leurs souhaits. Les locaux de l’accueil de jour pourront être utilisés en soirée (espace détente, cuisine, tables et matériel pour activités diverses).

Retour haut de page