Face à cet enjeu, la Fondation Médéric Alzheimer a incité les acteurs de terrain à compléter la gamme de leurs réponses au travers d’un appel à projets lancé en 2018 « Alzheimer : améliorer l’accompagnement de nuit des personnes vivant à domicile ».

Les quatre initiatives soutenues dans ce cadre (de 2019 – 2021) ont permis d’expérimenter différentes réponses, directement à domicile ou dans le cadre d’un accueil en structure spécifique.

Le soutien de la FMA est maintenant clos pour trois de ces initiatives et se poursuit encore quelques mois pour l’action porté par l’hôpital de Dieuze.

Alzheimer : améliorer l’accompagnement de nuit des personnes vivant à domicile

I. Intervenir la nuit au domicile

Soutien du couple aidant-aidé

Porteur de l’action : Plateforme d’accompagnement et de répit du Centre Hospitalier de l’Ouest Vosgien – Neufchâteau (Vosges)

La plateforme a proposé aux personnes ayant des troubles cognitifs et à leurs aidants familiaux des interventions réalisées en soirée et/ou durant la nuit à domicile par une assistante de soins en gérontologie. Les objectifs consistaient à apporter du répit au proche aidant, effectuer un diagnostic de la situation et – dans une logique d’éducation thérapeutique des aidants – proposer des conseils pratiques permettant à l’aidant de mettre en œuvre une stratégie adaptée. Les interventions ont été organisées par cycle de quatre interventions pendant un mois (à raison d’une intervention de 10 heures par semaine).

En savoir plus : Des interventions à domicile pour apporter du répit au proche aidant

aide au sommeil dans un espace privilégié type Snoezelen

Porteur de l’action : SPASAD du CCAS de Saint-Lô (Manche)

Le SPASAD (Service polyvalent d'aide et de soins à domicile) a mis en place une garde itinérante de nuit depuis 1998. Celle-ci intervient, à raison de 20 personnes par nuit, 7 jours sur 7, pour des interventions d’une vingtaine de minutes en moyenne. Dans le cadre de l’action soutenue, le SPASAD a proposé aujourd‘hui aux personnes ayant des troubles cognitifs déjà bénéficiaires de ce service des interventions plus longues (1 heure), deux fois par semaine pendant un mois.  Ces interventions, qui se sont appuyées sur l’approche Snoezelen, visaient à permettre à la personne malade de se détendre, communiquer autrement que par la parole, favoriser son bien-être en créant des moments de plaisir, de détente physique et psychique, voire d’endormissement. Des techniques de relaxation multisensorielle ont également été transmises aux proches aidants par l’intervenant.

En savoir plus : Des techniques de relaxation multi-sensorielle pour soulager les troubles du sommeil

II. Accueil de nuit en structure spécifique

Accueil de nuit dans les locaux de l’accueil de jour

Porteur de l’action : Centre de gérontologie Les Abondances – Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine)

Le centre a créé une place d’accueil de nuit dans les locaux de son accueil de jour pour les personnes ayant des troubles cognitifs vivant à domicile et a ainsi permis à leurs proches aidants de disposer de périodes de répit. Un professionnel assistant de soins en gérontologie était entièrement dédié à cet accueil. Des activités adaptées ont été proposées pour favoriser l’endormissement, préserver l’autonomie et soutenir une image positive de la personne. Les personnes accueillies ont bénéficié d’un petit-déjeuner composé par le cuisinier et la diététicienne à partir de leurs goûts.

En savoir plus : Un accueil de nuit pour la personne malade, du répit pour ses proches aidants

Mise à l’étude d’un dispositif d’accueil de nuit en EHPAD

Porteur de l’action : Plateforme de répit du pôle gériatrique de l’Hôpital de Dieuze (Moselle)

La plateforme a souhaité créer un accueil de nuit au sein de son EHPAD. Cet accueil de nuit est ouvert aux personnes ayant des troubles cognitifs vivant à domicile sur le territoire de l’Est et du Sud de la Moselle. L’accueil est réalisé de 17 h à 10 h le lendemain par des aides-soignantes. Diverses activités sont proposées aux bénéficiaires, selon leurs besoins et leurs souhaits. Il est par ailleurs possible pour les personnes accueillies de prolonger leur séjour d’une seconde nuit et de profiter de l’accueil de jour entre ces deux accompagnements nocturnes.

En savoir plus : Un dispositif d’accueil de nuit pour soulager les aidants

Retour haut de page